Orge

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Orge de printemps
Production

Avec environ 148 millions de tonnes récoltées chaque année dans le monde sur près de 50 millions d’hectares, l’orge se hisse à la 4ème place des céréales les plus cultivées dans le monde. Son utilisation se partage entre alimentation animale 70 % de la production et malterie. Focus sur cette céréale particulièrement appréciée des brasseurs qui donne à nos champs ces belles teintes dorées.[1]

Comment et quand est cultivée l’orge ?

L’orge est semée à la fin de l’hiver ou à l’aube du printemps selon les variétés : on distingue l’orge de printemps (principalement orge brassicole) et l’orge d’hiver (comme l’escourgeon qui est utilisé pour l’alimentation animale).

Où est produite l’orge en France ?

La production se concentre dans le quart Nord Est de la France, les plus grands bassins de production en France étant les régions :

  • Grand Est
  • Centre Val de Loire
  • Hauts de France
  • Bourgogne Franche Comté

La France, 1e producteur européen d’orge

L’Union européenne produit plus du tiers des volumes mondiaux, suivie par la Russie, l’Australie et le Canada. La France se hisse au premier rang des producteurs européens, devant l’Allemagne, l’Espagne et le Danemark, avec :

  • 1,24 millions d’hectares de surfaces cultivées
  • 69 000 hectares de plus qu’en 2021
  • une production avoisinant 8,25 millions de tonnes
  • une légère baisse de rendement 65 quintaux/ha en moyenne contre 68,59 quintaux/ha en 2021.

La production totale d’orge de l’Union Européenne s’élève environ à 53,3 millions de tonnes contre 118 millions de tonnes pour le blé tendre (chiffres 2020).

Les principaux clients de la France au sein de l’UE sont la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. L’orge française est également exportée vers la Chine (2,9 millions de tonnes pour la campagne 2020/2021).

Hausse de la production de l'orge en 2023

Selon les premiers résultats remontés par les services statistiques du ministère de l’agriculture (Agreste), la production d’orge en France atteindrait cette année 11,9 millions de tonnes, soit + 4,6 % par rapport à l’année dernière.

Pour l'orge de printemps, la moisson 2023 est estimée à 2,8 Mt, ce qui marque une forte baisse par rapport à 2022 (- 6,2 %) et plus encore par rapport à la moyenne 2018-2022 (- 21,5 %). Les bons rendements 2023 (56,5 q/ha au niveau national soit + 9,2 % par rapport à 2023) ne compense pas la diminution des surfaces de 14,1 %.

L’orge d’hiver, majoritairement cultivée est quant à elle semée en octobre pour une récolte de juin à juillet. La production d'orges d'hiver est estimée à 9,2 Mt, soit une forte hausse par rapport à 2022 (+ 8,3 %) et par rapport à la moyenne 2018-2022 (+ 13,1 %). Le rendement serait de 68,8 q/ha, + 5 % par rapport à 2023.

Quelles sont les utilisations de l’orge ?

Plusieurs débouchés existent pour la production de l’orge :

  • Consommation animale : Environ un tiers de la production d’orge est consommée directement à la ferme pour alimenter les élevages (1,9 millions de tonnes sur la campagne 2020/2021), celle-ci est largement utilisée par l’industrie de l’alimentation animale.
  • Consommation de bière : En y consacrant 36 % de sa production variétale, la France se hisse au rang de premier producteur d’orge brassicole de l’Union européenne. Pour l’anecdote, on considère qu’un hectare d’orge permet de produire 35 000 litres de bière. La consommation française de bière s’élevait à 22 millions d’hectolitres en 2020, 70% des bières consommées en France étant produites sur le territoire français. Mais du grain à la première gorgée de bière, plusieurs étapes sont nécessaires.

Conseil cultures

Itinéraire technique

Variétés

 

Semis

 

Fertilisation

 

Gestion des adventices

 

Gestion des maladies

 

Gestion des ravageurs

 

Gestion de la verse


Annexes

Partager sur :