Logo MSV Normandie officiel.png

Pomme de terre

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Icone categorie Cultures.png Cultures - Grandes cultures - Solanum tuberosum
Zone géo origine : Cordillère des Andes
Nb jour germination : 10 jours
T° germination : 8°C


T° du sol à la plantation : 10°C


Conservation graines : 1 ans
Rendement : 2 à 3 kg/m²
Densité : pdt primeur 25 x 25 cm et pdt conservation 30 x 45 cm
Image pomme de terre.jpg
Production

L’enjeu sur la culture de pomme de terre est de réduire au maximum le temps de travail pour réduire les coûts de production tout en restant attractif fasse aux gros producteurs.

Préparation du sol

La pomme de terre se cultivé après un bâchage de longue durée pour avoir un sol propre et bien meuble.

Privilégiez la culture sur paille, même s’il est possible de faire sur bâche ou sur compost/broyat, en particulier pour les primeurs. La paille est apportée après la plantation, sur une bonne épaisseur, 40 à 50 cm au moins.

Implantation

Les tubercules pour la semence sont conservées en chambre. Pour les productions primeurs, une pré-germination 1 à 2 mois avant la plantation est conseillée comme suit : dans un local lumineux, à 80-90% d’hygrométrie et une température ambiante douce de 15-20°C. Les germes ne doivent pas s’étioler mais rester trapus. Posez les plants sur un sol, à 10°C minimum, à la main ou à la planteuse.


Concernant la densité de plantation, elle dépend de l’objectif de production, la densité est plus importante pour de la pomme de terre primeur, pour favoriser beaucoup de petites pommes de terre. A l’inverse pour la pomme de terre de conservation favorisez les densités moins importantes pour augmenter le calibre.


Étalez environ 40-50 cm d’épaisseur de paille sur les pommes de terre posées au sol. Il vaut mieux trop de paille que pas assez. La pomme de terre a de grosses réserves et peut percer un paillage épais. Un deuxième paillage évitera le verdissement.

Astuce : Pour obtenir des petits tubercules, préférez les gros tubercules-mère à plusieurs germes, tandis que pour obtenir des gros tubercules, les petits tubercules-mères à moins de germes sont idéaux.


Suivi de culture

Une fois les tubercules plantés et couverts, si la paille est suffisamment épaisse, il n’y a plus grand chose à faire.

Surveillez l’irrigation en début de culture, ainsi qu’en période sèche et veillez aux problèmes phytosanitaires.

Quand la culture atteint 5 à 10 cm de haut, paillez à la main sur l’interrang pour étouffer et empêcher la germination de nouvelles adventices.

Irrigation

La pomme de terre, avec son système racinaire relativement peu profond, est sensible au stress hydrique. Les besoins en eau varient en fonction des variétés mais est d’environ 20mm/semaine. Une irrigation peut être requise pour les productions primeurs sous abri. Le paillage épais a l’avantage de réduire largement les besoins en irrigation. La phase de tubérisation commence juste avant la floraison et continue après. Les besoins sont plus importants durant la formation des tubercules, les périodes sèches à ce stade entament le rendement.

Récolte

Les productions primeurs sont récoltées immatures, les productions de garde lorsque la moitié du feuillage prend une coloration jaune. La récolte sur paille difficilement mécanisable est donc souvent manuelle. Cela peut être long et fastidieux, c’est pourquoi certains ne font que de la pomme de terre primeur à plus forte valeur ajoutée et sur des surfaces moins importantes. Les pommes de terres verdissent à lumière, stockez les au frais et à l’obscurité.

Stockage

Pour le stockage de courte durée, un local au frais ou en cave suffit mais pour un stockage de 6 à 9 mois, les conditions idéales sont une température de 4 à 7°C et 90-95% d’humidité. Le stockage dans un local peut se faire dans du sable, mais il est souvent fait en palox ou en caisse. Trier les pomme de terre lors du stockage permet de faciliter la vente et diminue le risque de pourriture.

Bioagresseurs

  • Le premier problème de la pomme de terre est le doryphore, en particulier sur les jeunes plants. Surveiller son arrivée et contenir les dégâts en ramassant les doryphores. Des petites machines manuelles existent afin de balayer les plants et ramasser de grandes quantités de doryphores rapidement.
  • L’autre principal problème est le mildiou. Si les plants sont touchés, détruire les feuilles lorsque le mildiou commence à descendre dans la tige. L’idée est de détruire le feuillage avant que le mildiou ne descende dans les tubercules et ne fasse des dégâts sur les tubercules. Les rendements seront moindres mais cela évite de perdre toute la récolte.

Variantes possibles de l'ITK

Il est possible de semer les tubercules à la volée si on en fait une grande surface, mais les rendements sont moins bons. Laissez les pommes de terre vertes et abîmées sur place, puis paillez à l’automne, La culture est prête pour l’année prochaine. Au besoin repailler au printemps.


Galerie photos


Sources

Annexes

Partager sur :